Foot12.fr - Toute l'actualité du football amateur dans l'Aveyron
Bandeau resultats

Coupe d'Europe des clubs champions - 7 mars 1973, le jour où... l'AJAX de Cruyff fut le plus grand !

28 Mars 2016


Ce quart de finale aller de la coupe d'Europe des clubs champions fut longtemps considéré comme le match du siècle. Face au football total du grand Ajax, et après avoir tenu toute une mi-temps, le Bayern de Beckenbauer est broyé par les coups de butoir des Néerlandais et du magnifique Johan Cruyff. Longtemps propriété exclusive des pays latins, la C1 montait vers les plaines du Nord, avec un football de juste dosage, de rigueur et de poésie. Johan Cruyff fait partie des pionniers de cette révolution.
Un dernier hommage à Johan 1er, qui a été incinéré à Barcelone ce week-end Pascal. (Gérard Visigny)


Le numéro 14 s'était élevé plus haut que tout le monde. Une habitude.
Le numéro 14 s'était élevé plus haut que tout le monde. Une habitude.
Ce choc fut d’abord très étrange et différent de l’image somptueuse dessinée par avance. Les armes tactiques, la crainte de l’adversaire et l’importance de l’enjeu l'empêchaient d’éclore. On tâtait l’adversaire, on procédait par piques ou par raids isolés. Le jeu collectif n’arrivait pas à se mettre en place, et c’était comme une ébauche de l’œuvre à venir. Les Hollandais, tour à tour attaquants et défenseurs, semblaient ne pouvoir se décider à être tout à fait attaquants ni tout à fait défenseurs. Les Allemands avaient en priorité le désir de résister. Cependant chaque fois qu’une circonstance favorable se présentait, ils plongeaient dans la brèche ouverte avec une détermination admirable.
Ajax se reprenait alors, accaparant le ballon et semblait installer sa suprématie de technique, de gabarit et de détente. Au cours du premier acte, l’Ajax crut à plusieurs reprises toucher le but mais il n’y réussit jamais totalement. Le combat était impitoyable, tout entier dominé par le désir d’efficacité.
Après la pause, quand Arie Haan logea le ballon dans le but, la foule du mythique stade de Meer poussa un énorme cri de délivrance, et entonna un hymne qui avait la puissance d’un envoûtement des rites primitifs. Les Hollandais développèrent alors une espèce d’euphorie offensive, tout à fait admirable dans la variété du registre technique et dans la richesse des manœuvres d’attaque. L’opposition à la fois rude et souple des Allemands, debout devant leur but était également un modèle. Arnold Muhren transperça alors la défense du Bayern et adressa un tri victorieux clair comme une lame. Rien d’humain ne pouvait alors résister à l’Ajax, dont les deux autres réalisations sonnèrent définitivement le glas des coéquipiers de Beckenbauer.

G.V.

Face à Roth, qui crucifiera les Verts trois ans après, Cruyff avait été magnifique. Comme d'habitude.
Face à Roth, qui crucifiera les Verts trois ans après, Cruyff avait été magnifique. Comme d'habitude.
LES TEMPS FORTS 

Mi-temps : 0-0 

- 53ème : tir de Keizer, relâché par Maier. Haan pousse le ballon dans le but (1-0).
- 67ème : sur une rentrée de touche, le ballon est faiblement dégagé par Beckenbauer sur Muhren qui frappe de volée (2-0).
- 69ème : corner de la gauche tiré par Cruyff. Pendant que Maier rate sa sortie, Haan au premier poteau marque de la tête (3-0). 

- 89ème : centre lointain de la gauche, repris de la tête par Cruyff qui domine Zobel et Roth dans le duel aérien (4-0). 

Fin du match : 4-0

LES RÉACTIONS

Robert Vergnes (journaliste de l’Equipe, décédé en 1998) : "Du jamais vu en Europe…" 

"Sur le plan de l’intensité, de la vitesse, tant du ballon que des acteurs, ce match tint toutes les promesses qu’il avait engendrées dès le tirage au sort. Certes, ce fut plus une finale de style anglo-saxon avec deux équipes s’engageant à fond. Engagement qui fut extraordinaire, notamment au cours du premier quart d’heure, qui fut d’une intensité comme on n’en avait peut être encore jamais vu en Europe."

Coupe des champions (quart de finale aller)
Á Amsterdam (stade De Meer)
Le 7 mars 1973
Ajax Amsterdam – Bayern Munich 4-0 (MT : 0-0)
65 000 spectateurs
Arbitre : M. Scheurer (SUI).
Buts : Haan (53ème, et 69ème centre de Cruyff), Maurel (30ème), Muhren (67ème) et Cruyff (89ème) pour Amsterdam


Ajax Amsterdam : Stuy – Suurbier, Schilcher, Krol – Haan, Muhren, Neeskens – Rep, Cruyff (cap), Keizer. Entraîneur : Stefan Kovacs. 

Bayern Munich : Maier – Hansen, Beckenbauer (cap), Schwarzenbeck, Breitner – Roth, Zobel – Hoeness, Durnberger – Muller, Hoffmann. Entraîneur : Udo Lattek.

Dans le port d'Amsterdam, la nuit avait été chaude !
Dans le port d'Amsterdam, la nuit avait été chaude !

La vidéo de la rencontre


Rep entre Schwarzenbeck et Beckenbauer.
Rep entre Schwarzenbeck et Beckenbauer.


Dans la même rubrique :